SANS DOUTE

Sans doute c’était un cri
Qui ne s’entendait pas.
Sans doute c’était une ombre
Qui ne se voyait pas.
Mais une passion aveuglée
Qui à mon corps faisait défaillir.

J’ai peur des nuits
Qui mes souvenirs enchaînent,
Des cris
Qui dans un abîme me perdent,
Des doutes
Qui font à mon temps s’enfuir,
D’un amour
Destin d’un vieux désir.

Sans doute c’était une absence
Que mon cœur ressentait,
Sans doute c’était un espoir
Que à l’infini s’attachait,
Sans doute c’était une fureur,
Dans la mer submergé.

Creative Commons License

This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close