CONTINUER

Merci de m’avoir permis naître en toi,
De dormir toujours dans mes rêves,
De tes couleurs me remplir les yeux,
De tes rires et tes chants mon être combler.

Où est placé alors mon cœur,
Le cri qui suffoque mes entrailles,
Les nuages qui sur ma vie sont tombé?

Dans le délire de mes souvenirs
Vit ma terre, papillon qui flottant
Se lève sur le vent, le soleil et l’eau,
Sur la terreur, l’injustice et l’oubli.

Où se place alors mon cœur,
Le cri qui suffoque mes entrailles,
Les nuages qui sur ma vie sont tombé?

Combien j’ai du vivre pour comprendre
Qu’en arrière je ne peux plus revenir,
Que continuer je dois jusqu’au but,
Mes regrets le chemin me montreront.

This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.

Publicités

1 réflexion sur « CONTINUER »

  1. Encore un beau où douceur et douleur de mélangent pour donner une touche d’espoir.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close