AUTRE MONDE

Timidement à la fin d’un parcours tu arrives
L’endroit qu’avec des larmes tu cherchais,
Les rides de ton âme tu ramènes sur ta main
Et dans ton cœur, de souvenirs un avers.

Un chemin devant toi est apparu,
Ample comme l’espoir,
Large comme une vie…

Timidement tu empruntes cette route
Sans savoir qu’en arrière, un furtif regard
Te rappelle que la mémoire sait garder
L’espace suspendu d’un départ.

Un chemin devant toi est apparu,
Ample comme l’espoir,
Large comme une vie…

Timidement chaque jour les yeux tu ouvres
En sachant que tu es de la terra et du vent,
Des rochers, de l’eau, de l’air, du temps,
D’un autre monde que avec peine tu as laissé.



This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.


Publicités

1 réflexion sur « AUTRE MONDE »

  1. J’aime beaucoup ce passage « En sachant que tu es de la terra et du vent,
    Des rochers, de l’eau, de l’air, du temps ». Tout est dit.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close