MÉMOIRE

(Henri Matisse)

J’ai voulu en toi rester comme un joli souvenir,
Ami d’une insouciante nuit, fugace, quelconque,
Sans rien devoir, sans d’amour mourir.

Le destin et ses tourments j’ai tenté de surmonter
Mais la peine est devenue ma raison d’être,
Ma mémoire et la vie je n’ai pas pu accorder.

Mon plaisir de vie errante est en péril.
Revenir à toi la nuit presse mon cœur
Pour affronter les passions et une idylle partager.

Creative Commons License

This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close