LE FANTÔME

Ce n’était pas un jour quelconque…
Le spectre à la grande torche
A pu assombrir encore un être,
Répandre la honte, rétrécir les jours et les nuits.

Personnage imparfait, sans limites,
Le fantôme a l’absolu pouvoir,
Maître de l’asservissement
A achevé sa tâche, sa misérable victoire
Qui met le fouillis dans les mots, dans le corps,
Dans le cœur, dans la vie.

Ce jour là
N’était pas un jour quelconque…
Son histoire a croisé l’itinéraire d’un monstre
Sans douces paroles, sans tendres caresses,
Sans plaisirs simples, sans amour.

Soudain le vent hurle,
Les cris se déchirent, sourie l’agression,
La fuite s’entrave, la force s’aveugle,
Le destin avoue le terrible affront.

Le viol sévit!

Dans l’énorme chimère du jour le plus sombre,
De la nuit la plus sombre,
Comment transformer opprobre en colère,
Raconter sans renouveler la douleur?

Comment assumer ce que l’on a fait de moi?

(Février 2019)




Licence Creative Commons

Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 non transposé.




Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close