SÉPARATION


Si on pouvait se retrouver…
Ou plutôt, si on pouvait retrouver un chemin
Sans absences, ni peurs, ni peines
Qui renaître puisse le sentiment
Et à nouveau l’amour inventer.

Mais telle qu’une ombre tu t’échappes
Pour faire déambuler ton destin.
Banale, absurde!
Errance dans l’espace des souvenirs,
Prélude d’heures mortes dans l’éternité.

Même fermée, la porte tu traverses
Suffocant ma voix qui essaie de mourir.
Sans indulgence, sans un regard en arrière
Tu pars égaré dans la naïve certitude
D’une autre vie, d’un autre passion.

Si tu voulais rester je pourrais
Avec mes baisers et mes caresses
De tempêtes ton être libérer,
Étouffer les bruits, les pleurs consoler
Et tendrement, ta peine essayer de soigner.

Licence Creative Commons

Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 non transposé.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close