A TOI

Ouvre de yeux, regarde moi,
Regarde ma bouche fermé,
Mes lèvre frémissants des mots usés,
Mon silence qui se met à raconter mes peines et combats,
Les actes que je ne pas pu affronter,
L’incertitude qui me fait plonger dans le désespoir.

Ouvre tes bras, reçois mon corps
Mystérieux, fragile et vulnérable,
Mon dos courbé par la lourde fatigue,
Ma démarche traînant mes jours par le temps,
Les luttes malgré moi contre des paris,
Contre des souvenirs qu’il faudra bien oublier.

Ouvre ton corps, reçois mon haleine
Tiède, pâle et moite,
Mon frôlement subtil, profond,
Ma chaleur faible, éphémère,
Mes soupirs sommeillant de rêves inconnus,
Mon éveil triste et solitaire.

Ouvre ton cœur, écoute moi.
Chaque mot, chaque larme sont un retour sur ma vie,
Oublier me fait mal, espérer la paix me fait mal,
La douleur de souvenirs c’est mon constant danger.
Comprends mon silence, comprends mes mots.


Apprivoise mon amertume,
Assassine la peur qui m’empêche de mourir,
Qui m’empêche de sentir, qui m’empêche de vivre.

Trouve moi des ailes,
Donne moi des raisons d’exister.


Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close