MÉLANCOLIE

Dans mon pays épuisé de mystères,
De sentiers taciturnes et vides,
Je t’ai senti passer, je t’ai vu arriver,
Mélancolie.

Sur le sable blanc tu marchais
En poursuivant les traces du destin.
Ta silhouette humide et fatiguée
Pas à pas a envahissait mon corps.

Que tu sois amitié ou adversité
Tu as naufragé dans mon silence,
En parsemant mes souvenirs d’émotions
Et mon cœur nu, me faisant abandonner.

Comment ai-je pu vivre sans éclat?
Au-delà de l’espace, là était peut-être ma vie.
Une seconde, le temps s’est ralenti,
Une brise tiède s’est emparé de moi.

Alors, avec mes sentiments j’ai forgé une vie.
En gardant auprès de moi des simples rêves
Et en ouvrant l’intervalle du possible à mes désirs,
Les fragiles battements de mon cœur j’ai pu apercevoir.

Mais lointaine et seule persiste la vérité.
La peur de la mort, la peur de la vie,
Comme le feuillage sont restées sans bouger.
A aller et revenir me pousse le vent
Et l’émotion à nouveau c’est de la mélancolie.

Creative Commons License

This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivatives 4.0 International License.


Publicités

3 réflexions sur « MÉLANCOLIE »

  1. J’ai beaucoup aimé ce poème sur la mélancolie. Ce fut un vrai bonheur que de le lire. 😊

    J'aime

    1. J’en suis ravie, c’est avec beaucoup de plaisir que je partage. Merci

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close