MA PEINE

A toi, ma peine, je te connais
De si loin, de si près.
Je ne t’ai pas sentie, je ne te pas vue arriver.

Tu es venue comme la mort
Qui n’attend pas le jour d’après,
Comme une larme qui éteint le feu,
Comme le souffle que ne laisse plus parler.

Tu es là! Tu as traversé ma porte fermée,
Ton Masque, tu ne l’a pas enlevée,
Ta silhouette, tu ne l’as pas dessinée.

Je t’ai effleurée dans la pénombre de mes rêves,
Je t’ai touchée dans mon lieu, sur ma peau.

Comme une puissante magicienne tu as cru,
Tu as voulu être mon amie, mon immortelle.

Je craint pour moi, je craint pour toi.
Tu m’as fais jouer à vivre, je suis arrivée en retard.
J’ai eu peur d’avoir et de pouvoir,
Peur de renaître,
De recommencer ma propre fin.


Licence Creative Commons

Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 non transposé.




Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close