L’OMBRE

Je ferme les yeux, je me vois à l’intérieur,
Ma tête est un champ de bataille,
Le théâtre tragique d’une catastrophe.

Je me sens petite, anéantie,
Tristes restes d’une femme
Qui du temps d’avant
A donné la vie de sa vie.

Ce qui subsiste encore en moi
Gît immobile,
C’est presque un corps inutile et abandonné.

Je vis dans mon ombre,
Elle et moi ne faisons plus qu’un.

Licence Creative Commons

Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 non transposé.



Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close